L’ensemble des grades propres à la Pracandhasenamukha sont divisés en trois sections :

  1. L’Etat-Major, ou l’Amirauté
  2. Le Gouvernorat
  3. Le Primorat

Les différents détails qui suivent sont propres à cette planète et à ce qui y est compréhensible. Il s’agit de traduction formelle des principes organisationnels de la Division Terrestre, à savoir le déploiement des contingents de la Pracandhasenamukha sur Terre, ou plus exactement, à présent, au Royaume de Terremère-Gaïa. Il peut exister des points communs entre ce monde et les autres, néanmoins les informations données ne correspondent exclusivement qu’à ce qui sera susceptible d’être rencontré en ce monde ci, à l’exception de tout autre.

L'Amirauté

Les différents grades de l’Amirauté sont les suivants, du plus haut au plus bas.

  1. L’Adishaloriss, la Reine de la Pracandhasenamukha, reconnue implicitement en tant que « Souveraine Amirale », pôle féminin du Couple Sacré.
  2. La Coadjutrice. Ce titre, plus qu’un grade, n’est pas militaire, mais en termes d’autorité, lorsqu’il est exercé en l’absence d’un Hiérodarque régnant et qui de ce fait, devient intendante du Palais de Paraval et de la Hiérodarchie en tant que représentante officielle de cette dernière d’une part, et de la Pracandhasenamukha elle-même d’autre part, équivaut, voire supplante, l’autorité de l’Amirale Royale qui en reçoit les ordres. Durant le règne d’un Hiérodarque en fonction, elle en est le bras droit féminin aux côtés du ou des Assesseurs de ce dernier. Le grade de Coadjutrice est également reconnu au sein de la Guilde des Archalchimistes du Grand Magistère. En somme elle représente une forme de dénominateur commun entre nombre de Magistères, placés tout ou en partie sous l’autorité de la Pracandhasenamukha.
  3. L’Amirale Royale (poste confié à une seule et unique Tvish), première en grade de la Pracandhasenamukha et sa responsable militaire devant le Couple Sacré (ou devant la Coadjutrice à la disparition du Hiérodarque et avant intronisation de son incarnation suivante), ce au niveau planétaire.
  4. L’Amirale d’État-Major. Ce grade peut concerner plusieurs Tvish ainsi gradées durant le même temps de leur service à ce titre. L’Amirale d’Etat-Major a la responsabilité des armées et à ce titre, de la gestion militaire des Tvish.
  5. La Vice-Amirale, Tvish unique choisie parmi les Tvish gradées Générale par une Amirale d’État-Major pour la seconder.
  6. La Contre-Amirale (même remarque).
  7. La Générale.
  8. La Vice-Générale, choisie, en général, parmi les Tvish gradées Prima, par une Générale pour la seconder.

Le Gouvernorat

Il rassemble des grades liés aux différentes responsabilités dans l’organisation sociétale et/ou des bâtiments placés sous l’autorité de la Pracandhasenamukha. Ils sont classés par ordre décroissant d’importance, en fonction de l’incidence propre à la responsabilité assumée.

  1. La Gouverneure, en charge d’un territoire, généralement un « pays » linguistique et culturel propre à une population définie.
  2. La Statorale, à laquelle est confiée la responsabilité de la section policière de la Pracandhasenamukha dans le cadre de la juridiction de la Gouverneure en fonction.
  3. La Domina, correspondant à un grade à proprement parler « seigneurial ». On pourrait en faire le parallèle avec un « seigneur de la guerre » dans la féodalité notamment japonaise C’est également le titre sous lequel est appelé ou évoqué (au sens de faire apparaître par les propos en rapport) un aspect féminin de l’Absolu, incarné ou non. Dans le cadre de la Pracandhasenamukha, la Domina (féminisation du titre masculin de « Seigneur »), est le grade martial donné à la Tvish en charge de l’Académie Martiale Rouge ; nom donné officiellement à l’école militaire de la Pracandhasenamukha où les Tvish dites « Matricielles », ainsi que, en théorie à partir du même âge, les petites « Pracandhanari », se destinant à vivre la vie des Tvish à leurs côtés, encore mineures font leurs classes ensemble, de l’âge de 11 ans, à leur intégration officielle dans les rangs de la Pracandhasenamukha assorti du grade de base de Majore, à 19 ans.
  4. La Capitaine, en charge de l’administration générale d’un Temple Tvish.
  5. La Castrise, responsable de sections inférieures au Temple Tvish, notamment hors de la présence d’un Temple Pyramide ou dans le cadre de l’implantation d’un camp militaire Tvish, nommé le « Câtre ».
  6. La Tessara, responsable de la gestion des autorisations de circulation, des accès aux différentes sections sécurisées, et de la sécurité en intérieure.
  7. L’Equita, responsable de l’administration d’un ou plusieurs haras.
  8. La Centusière, responsable en charge de la gestion d’une Centurie (entre 100 et 111 Tvish) devant la Castrise, la Capitaine, ou la Domina.
  9. La Sécusière, responsable en charge de la gestion d’une Section (entre 50 et 59 Tvish). Grade Gouvernoral généralement confié aux premières gradées du Primorat s’orientant à proprement parler vers la gestion militaire des contingents. A noter que ladite « Section de Liaison » de la Division Terrestre n’a pas le même sens dans ce contexte et correspondant à un contingent beaucoup plus important. La Section de Liaison comporte à peu près trois cent mille unités, quatre-vingt seize mille « au sol » environ.

Le Primorat

Il rassemble un ensemble de grades (classés ci-dessous par ordre également décroissant) correspondant à l’expérience propre de la Tvish qui le porte, la rendant ainsi susceptible d’être consultée pour avis relativement à ladite expérience qui lui est reconnue, et a priori associée à une responsabilité en rapport. Plus le grade est élevé, plus incident est son avis ou sa parole, replacé·e dans le cadre de l’exercice de la responsabilité qui lui est confiée.

  1. La Prima.
  2. La Prior.
  3. La Principale.
  4. La Clavicale.
  5. La Mestrale.
  6. La Notabila.
  7. La Prefecta.
  8. La Comitia.
  9. L’Optia.
  10. La Pila ou Majore-Pila.
  11. La Majore.

Les grades ne sont pas réellement inféodés les uns aux autres. Chacun d’eux représente une forme de responsabilité à assumer, dans le cadre ou non d’une capacité particulière. Les décisions se prennent en concertation et non par le seul commandement désigné. La plus gradée assume simplement la plus haute part de responsabilité et en tant que telle est apte à rendre sa propre position souveraine dans le cadre de l’autorité qui est la sienne, mais avec obligation de l’écoute des autres Tvish à même de la conseiller ou l’éclairer différemment, quel que soit son grade propre.

La Pracandhasenamukha est un corps cohérant et unifié où le concept-même de conflit d’autorité est inexistant.

Grades des étudiantes à l'Académie Martiale Rouge

  • 11 ans : intégration de l’académie martiale de la Pracandhasenamukha en tant que Pupille.
  • 13 ans : première intégration symbolique au rang d’officier, assortie du grade de Juvène.
  • 15 ans : (âge de la majorité de la Tvish) intégration à temps partiel du corps d’armée de la Pracandhasenamukha en tant que Benjamine, et quelques missions de gardes confiées.
  • 16 ans : passage au grade de Cadette à temps plein avec mission de gardes.
  • 17 ans : passage au grade d’Ainée avec éventuelles missions de gardes rapprochées et/ou personnelles, ainsi que de porte-parole officielle. Possibilité de rejoindre une division spéciale en fonction de la réponse aux exigences de recrutement imposées.
  • 18 ans : passage au grade de Devancière avec éventuelles missions diplomatiques, conseillère économique ou politique, stratégique etc. Possibilité de revêtir la Prétamine, et ainsi Siéger aux Tribunaux où rendre la Justice là où l’acte est nécessaire, à quelque titre que ce soit. Possibilité d’une nomination en tant que Conseillère Hiérégale. Âge de la prise de fonction de la Coadjutrice désignée du Hiérodarque, en parfaite, totale et absolue égalité aux côtés de son ou ses Assesseurs.
  • 19 ans : passage au grade définitif de Majore avec toutes les possibles prérogatives liées à la condition de Tvish.
 
Partagez votre expérience. Conservez une trace de votre visite.
Retour haut de page