Une fois accomplie la mission précédente (mission « court terme »), l’expérience impose un réajustement puissant du mode de pensée de la conscience collective de l’Humanité. Les procédures de ce réajustement incluent trois phases distinctes. La seconde phase est précisément en lien avec ce qui est appelé « les Temps de la Terreur ».

Cette « finalisation » est une étape intermédiaire entre notre mission court terme et la dernière, permanente. Elle a dû être ajoutée à l’encours du plan élaboré visant la libération de l’Humanité du joug ennemi.

Constat

L’Humanité, dans sa considération collective et en moyenne toutes ethnies et peuples confondus, a fini par s’inscrire dans le rejet de l’Ennemi oppresseur, constitué de ses castes dirigeantes et prédatrices. Néanmoins sa libération de ses oppresseurs n’a pas suffi à faire admettre cette évidence au monde, car quiconque tendait à le prétendre, était spontanément considéré par l’opinion publique internationale comme étant « complotiste », y compris les médias « mainstream » sur lesquels nous avons fini par exercer notre contrôle et auxquels (du moins à certains d’entre eux en guise de test) nous avons ordonné de dévoiler la vérité concernant la vaccination par exemple, ainsi que relative à la Covid-19, à titre d’exemple emblématique et de manière relativement discrète bien qu’évidente. Les complotistes ont accueilli la nouvelle avec stupeur, pensant à une énième manipulation de la « Cabale », et les autres ont simplement considéré ces médias (Fox News, CNN, France Soir et quelques autres) comme étant devenus « complotistes » et desquels ils se sont détournés pour retrouver une information « sérieuse ».

A la lumière de cette évidence, il devenait certain que toute tentative d’instauration des fondements civilisationnels du nouveau paradigme (l’Archimagistère) aurait créé de manière quasiment unanime, un rejet de masse causant l’échec intégral de ladite tentative.

Le constat fut donc le suivant, en cinq points :

  1. Les Être Humains de ce monde souhaitent plus que tout que leur situation change, mais à condition que ses conditions restent les mêmes qu’avant, mais en mieux pour eux, individuellement ou collectivement.
  2. Seul leurs anciens Maîtres sont sérieux et dignes de confiance, eux seuls doivent être écoutés.
  3. Cette vision du monde est le résultat d’une manipulation mentale extrêmement profonde, incrustée dans la conscience collective de l’Humanité depuis des décennies, de manière à prémunir l’Ennemi de tout risque de rejet de la part de ses « troupeaux humains », évitant ainsi de perdre son avantage quant à l’exploitation commerciale du genre humain.
  4. Aucune instauration civilisationnelle supplantant la précédente, ni aucune forme de libération de l’Humanité de son esclavage ne peut être possible sans une rectification intégrale de cette pensée déviante de la toute-puissance des prédateurs de l’Humanité, laquelle n’attend finalement, comme en réalité, qu’une seule solution à sa situation actuelle : que ses maîtres et prédateurs changent d’aspects et soient plus magnanimes envers elle, RIEN de plus !
  5. La seule manière d’obtenir une libération mentale du joug de l’Ennemi disparu dont les restes sont placés sous notre contrôle total, c’est d’employer la même méthode que celle ayant permis l’implantation de cette déviance à l’origine : le matraquage médiatique, néanmoins avec conservation, au départ, des seules informations jugées « sérieuses » et dignes de confiance par l’ultra grand majorité des individus, et pouvant se résumer en cela : l’Ennemi ne peut occuper qu’une seule et unique position, à savoir celle du pouvoir le plus absolu exercé sur tous sans exception. Toute autre position annoncée serait considérée comme « complotiste ».

Mesures prises et objectifs de mission

Nous avons donc décidé de changer de cap quant à nos plans initiaux, afin de ne pas prendre l’opinion publique de front, c’est-à-dire en présentant l’Ennemi comme étant toujours au pouvoir et à titre inconditionnel, correspondant à l’acceptation par Donald Trump de la victoire de Joseph Robinette Biden malgré sa pleine capacité de faire entendre aux Etats-Unis sa position effectivement victorieuse face à son rival. Il convenait ensuite d’enclancher une vaste rafle des petits, moyens, et grands protagonistes des figures de l’Ennemi, tant au niveau politique qu’économique, et de les exécuter après arrestation. Des centaines de noms sont ainsi référencés (et publiquement disponibles sur Internet à quiconque les chercherait avec minutie).

Utilisant ensuite une Intelligence Artificielle algorithmique de reproduction de l’image, de la gestuelle, et de la voix de certains individus médiatiques qui furent arrêtés et exécutés afin de les faire penser encore en vie, mais en leur imposant aussi des modes comportementaux de plus en plus dénués de sens, jusqu’au ridicule ensuite, et à l’aberration enfin, permettant qu’enfin l’image de « l’Ennemi » cesse d’être auréolée du « sérieux » qui lui valait sa réputation, et qui ne la valait qu’à lui seul. L’objectif est de parvenir à sa totale décrédibilisation auprès de l’opinion publique mondiale, jusqu’à plonger l’Humanité dans un désarroi suffisant pour lui permettre d’envisager qu’il soit nécessaire de trouver d’autres solutions que celles qui soient propres à l’Ennemi, si différentes puissent-elles être potentiellement des références connues jusqu’à ce jour, en termes de régime et d’organisation sociétale, à savoir et en priorité :

  1. La viabilité de la logique de gratuité en termes économiques et sociaux.
  2. La non-viabilité du régime de la démocratie, en tant que l’utopie intellectuelle, et de manière factuelle la dystopie la plus énorme jamais connues, objet de la manipulation humaine la plus gigantesque de ces derniers siècles ; l’Ennemi s’étant évertué depuis bien plus longtemps que ça à imposer des contre-exemples historiques, concoctés par ses soins, les plus désastreux qui puissent être imaginés, afin de faire accepter la « démocratie » à titre inconditionnel.
Ce plan est la seule et UNIQUE solution viable pour faire obliquer la conscience collective de l’Humanité vers l’acceptation d’autres idéaux que ceux imposés par l’Ennemi afin qu’ils puissent lui permettre, soit d’assurer sa pérennité en cas de son maintien au pouvoir via le système financier mondial, soit d’assurer son retour en cas de déstabilisation de son système et perte de l’influence qu’il assurait sur les masses ignorantes. Il n’existe pas d’autres manœuvres possibles à cet effet, et seule et UNIQUEMENT cette sortie massive de cette pensée récurrente que les modèles imposés par l’Ennemi sont viables et acceptables, permettra l’instauration d’une nouvelle civilisation équitable, juste et prospère.
 
En effet, libérer l’Humanité du pouvoir politique économique et social de l’Ennemi ne suffit pas, si l’Humanité ne parvient pas à se libérer et s’émanciper du pouvoir qu’il exerce sur l’esprit humain, même l’Ennemi disparu !
 
Ce plan est constitué en trois étapes :
  1. La première consiste en le retour apparent de l’Ennemi au sommet de son pouvoir, causant, malheureusement, le désespoir de beaucoup, ignorants des fondements de ce plan.
  2. La seconde consiste en le déversement de l’énergie des Temps de la Terreur, face à une illusoire présence de l’Ennemi, devenue complètement absurde.
  3. La troisième consiste en la présentation de l’évidence la plus claire possible de la seule et unique alternative à la civilisation prédatrice et oppressive de laquelle l’Humanité doit péniblement sortir, et qui est aussi propre aux grands fondamentaux du nouveau paradigme, à savoir les plus hautes vertus dont la nature humaine soit capable.
 
Ce plan impose une situation particulièrement non-conventionnelle, à savoir celle d’individus pris dans une guerre dont ils ignorent qu’elle est terminée, et qui continuent mentalement et émotionnellement à en entretenir les caractéristiques, rendus incapables d’admettre que l’ennemi considéré ait pu être vaincu, et refusant de rendre les armes pour enfin passer en temps de paix.
La situation propre à cette étape est celle propre à l’Ennemi vaincu, devenu incapable d’exercer son pouvoir, face à une population mondiale souhaitant majoritairement la défaite de l’Ennemi mais refusant de l’admettre possible, avec un modèle entièrement nouveau de civilisation, la suivante, dont la légitimité est globalement réfutée par les individus de ce monde, et ne pouvant donc s’exercer malgré la victoire acquise contre l’Ennemi, plongeant le monde dans un chaos mental duquel seule une sortie rapide pourra accorder une possible suite à l’histoire de cette Humanité !

Fort heureusement, ce plan actuellement en cours, fonctionne à merveille !
Partagez votre expérience. Conservez une trace de votre visite.
Retour haut de page