La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Toutes les questions relatives à la situation postérieure au basculement sont traitées ici dans la mesure des possibilités.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Mahaujas
Confraternité I13
Confraternité I13
Messages : 2178
Inscription : 01 avr. 2019, 14:31
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Mahaujas »

Bonjour à tous.

Je vais commencer à vous parler aujourd'hui de la première qualité du Guerrier.

I. La vision globale

I.1 Une tâche à accomplir, un cadeau à recevoir.

Quand nous nous arrêtons pour y penser, le monde autour de nous est extrêmement mystérieux. Il ne livre pas facilement ses secrets. Sur le simple Plan physique, toute notre science est déployée et nous ne progressons que très lentement. Les plans de plus haute énergie, ceux invisibles à l'oeil de l'homme, comme le monde des émotions et celui de la pensée, restent un mystère total ou presque, au point même de nier leur existence.

Globalement, la vision du Guerrier est de passer du monde des perceptions ordinaires du quotidien au monde extraordinaire de la Vie dans le quotidien.

Car il y a un monde extraordinaire que chacun de nous sent, dans sa prime jeunesse. Un monde où nous avons du talent. Et nous désirons vivement apporter notre contribution sur terre : c'est notre tâche, appelée encore "légende personnelle", "mission " ou "chemin-qui-a-du-coeur". A cette époque de la vie, tout nous semble possible et nous n'avons pas peur de rêver à ce que nous aimerions faire de notre vie. Cependant, à mesure que le temps s'écoule, des forces d'inertie commencent à essayer de prouver qu'il est impossible de réaliser notre rêve. Ces forces, qui semblent s'opposer à notre but, nous apprennent, en réalité, comment réaliser notre légende personnelle. Elles "musclent" notre volonté et nous contraignent à acquérir toutes les qualités ... dont nous allons parler. Rien ne peut nous empêcher de réaliser notre "légende personnelle", sauf notre abandon car :

"Qui que nous soyons et quoi que nous fassions, lorsque nous voulons vraiment quelque chose, c'est que ce désir est dans l'âme de la Création".
Paulo Coelho

La Création elle-même conspire à nous permettre de réaliser cette tâche de vie, ce rêve qu'elle a placé en nous. Mais avant de réaliser notre but, elle veut toujours évaluer tout ce qui a été appris durant le parcours. Car nous avons tous également un cadeau à recevoir du monde : ses leçons de vie.
Si la Création agit ainsi, ce n'est pas par méchanceté à notre égard. Elle le fait pour que nous puissions, en même temps que notre rêve, assimiler également les leçons que nous apprenons en allant vers elle. Malheureusement, la plupart des gens renoncent à apprendre ces leçons, à recevoir ces "cadeaux". Car cela demande que nous y mettions tout notre coeur, notre courage, notre volonté et seul un Guerrier peut avoir l'énergie nécessaire pour suivre ce chemin.

"Une quête commence toujours par la chance du débutant et s'achève toujours par l'épreuve du conquérant." Paulo Coelho

Pour avancer, le Guerrier intérieur a une vision, un idéal qui vient de son expérience intérieure et de son désir intense de faire une différence positive dans le monde. Il agit en fonction de cet idéal. Pourtant, il n'est pas fanatique. Cette vision est souple et peut être modifiée, élargie en fonction des expériences authentiques qu'il vit. Paradoxalement, elle est aussi ferme et alignée.

S'il perd sa vision, le Guerrier s'arrête, même si ce qu'il fait paraît essentiel. Un instant de réflexion peut lui économiser un long détour. Sans vision, nous perdons la maîtrise de notre vie et nous devenons gouvernés par le destin. Cela arrive quand nous cessons de vouloir nous dépasser. Alors, notre but s'évanouit, ou nous paraît utopique, et nous décrépissons lentement vers la vieillesse et la mort.

Cependant, pour un temps, si nous avons encore assez d'énergie, de pouvoir personnel, pour nous reprendre en main, nous pouvons retrouver notre légende personnelle en faisant alors un choix conscient, celui de notre "chemin-qui-a-du-cœur".

Mahaujas
Serviteur de l'Absolu pour la satisfaction de faire ce qui doit être fait selon les cinq piliers de la perfection, dans l'Amour-Force, l'Humilité-Force et la Compassion-Force, ॐ ॐ ॐ

महौजस्
Avatar de l’utilisateur
Dhimaniukta
Confraternité I
Confraternité I
Messages : 462
Inscription : 01 avr. 2019, 15:21
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Dhimaniukta »

Bonjour Mahaujas

Un grand Merci d'avoir attiré notre attention sur ce chemin où chaque pas doit être fait en conscience.

En Unité sur la voie

Dhimaniukta
Avatar de l’utilisateur
Mahaujas
Confraternité I13
Confraternité I13
Messages : 2178
Inscription : 01 avr. 2019, 14:31
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Mahaujas »

Bonjour à tous.

I.2 Choisir un Chemin-qui-a-du-cœur

Où en êtes-vous ? Suivez-vous encore votre "légende personnelle" ? Vous êtes perdu dans les sentiers tortueux des soucis et des factures à payer ? L'exercice qui suit vous donne un chance de reprendre la route de vos rêves profonds et de trouver ou retrouver votre Chemin-qui-a-du-cœur. Si vous passez outre ce petit jeu, vous laissez aussi passer une chance de trouver votre chemin !

Pour commencer, écrivez sur une feuille de papier les dix activités ou centres d''intérêt les plus importants pour vous et que vous aimez particulièrement. N'ALLEZ PAS PLUS LOIN AVANT DE L'AVOIR FAIT.

Un Guerrier ne peut pas dire que ses actes sont plus importants que ceux d'une autre personne ou qu'une chose est plus indispensable qu'une autre; par conséquent toutes les choses sont égales, et étant égales elles sont sans importance. A ses yeux, rien n'importe ou peut-être que tout importe. Mais, à un moment, il choisit pour lui un Chemin-qui-a-du-cœur. Il sait qu'un chemin a du cœur quant il ne fait qu'un avec lui, lorsqu'il éprouve une paix et un plaisir incommensurables à le parcourir dans toute sa longueur. Il s'y engage comme si sa vie en dépendait, tout en sachant que ça n'a aucune importance et qu'il aurait pu choisir n'importe quel autre chemin. C'est un autre paradoxe qui mène à un détachement d'une intensité opposée à l'indifférence.

Le choix de ce Chemin-qui-a-du-cœur fait que l'attitude d'un Guerrier diffère du comportement ordinaire. Personne ne peut fuit son cœur. C'est pour cela qu'il vaut mieux l'écouter et suivre son chemin, pour qu'il ne vienne pas protester en frappant notre vie d'un coup imprévu.

Vous devrez regarder chaque chemin très soigneusement et avec grande réflexion. Faites autant d'essais que cela sera nécessaire. Puis vous vous posez alors une question, et une seule.

Ce chemin possède-t-il un cœur ? S'il en a un, le chemin est bon. Si la réponse est négative il faut alors choisir un autre chemin. Les chemins ne conduisent nulle part (ils finissent tous par notre mort), mais celui qui a un cœur tout au long du voyage, fera découvrir la merveille de la Vie au Guerrier. L'autre lui fera maudire l'existence. Le premier le rendra fort, le second, faible.

Encore un question peut-être ? Comment savoir, à coups sûr, si ce chemin a un cœur ou n'en a pas ?

Poser la question c'est y répondre. Le malheur, c'est que personne ne pose la question. Lorsqu'on s'aperçoit que l'on a choisi une voie sans cœur, cette voie est prête à vous tuer. Peu d'homme peuvent alors s'arrêter pour réfléchir, et changer de voie.

Ayez confiance : si vous êtes intègre avec vous-même vous ne vous ferez pas croire que la réponse est "oui" alors que c'est "non", même si à ce moment là, la voie vous est agréable. Car un chemin qui n'a pas de cœur n'est jamais agréable. Il faut peiner rien que pour le prendre. Par contre, un chemin qui a un coeur est facile parce qu'il est profondément satisfaisant. S'il peut être temporairement inconfortable, il sera toujours riche en apprentissage et c'est la seule ambition noble de notre condition humaine : vouloir apprendre.

Une remarque: ne pas choisir de chemin et prendre une voie "qui va de soi", c'est choisir un chemin sans cœur, qui semble souvent raisonnable ou confortable et sécuritaire (pour le compte en banque et nos peurs de l'inconnu). C'est un piège qui se retournera finalement contre son créateur et le détruira.

MAINTENANT, dans votre liste des dix activités les plus importantes, retenez-en au moins trois pour lesquelles vous accepteriez d'investir temps et énergie ou, plus encore, d'en retirer les revenus. Si vous désirez vraiment jouer le jeu à 100 % AVANT DE PASSER A LA SUITE.

Bien! Quels que soient ces choix, vous avez maintenant un chemin qui se dessine. Peut-être y a-t-il dans ces choix ceux que vous réalisez en ce moment. Tant mieux. Vous allez pouvoir renouveler consciemment votre engagement.

Tout au long du voyage, le Guerrier surveille attentivement son énergie. Si elle baisse en qualité ou en quantité, durant une période assez longue, il questionne son cœur : Est-il en train de persévérer ou de s'obstiner ? C'est la joie qu'il ressent dans ce qu'il fait qui peut lui donner la réponse. Sil elle est présente, il persévère sur un Chemin-qui-a-du-cœur. Sinon, il s'obstine et il lui faut trouver un autre chemin, car un chemin n'est, après tout, qu'un chemin. La décision de quitter le chemin se fera en regardant s'il n'y a pas de conséquences négatives pour soi ou pour les autres. Cette décision doit être libre de toute peur ou de toute ambition.

Il ne vous rester plus qu'à choisir votre Chemin-qui-a-du-cœur parmi les trois activités/projets retenus et réalisez le en commençant à poser un premier pas maintenant, avant de passer à la suite ! Sinon, vous êtes simplement en train de rêver et vous perdez votre temps.

"Une vision sans action n'est qu'un rêve;
Une action sans vision est une corvée;
Une vision en action, c'est l'espoir des mondes "

Mahaujas
Serviteur de l'Absolu pour la satisfaction de faire ce qui doit être fait selon les cinq piliers de la perfection, dans l'Amour-Force, l'Humilité-Force et la Compassion-Force, ॐ ॐ ॐ

महौजस्
Avatar de l’utilisateur
Taridaya
Confraternité I
Confraternité I
Messages : 1764
Inscription : 01 avr. 2019, 14:31
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Taridaya »

Bonjour à toutes et tous,
Bonjour Mahaujas,

Cette voie du Guerrier a un côté accessible et familier pour moi et je ne sais pourquoi.
Mahaujas** a écrit : 05 sept. 2020, 16:36 Bonjour à tous.
La publication des préceptes de cette voie se fera de manière progressive, ce qui permettra à chacun de ne pas faire une indigestion et à moi de pouvoir suivre le rythme
N'étant pas une rapide j'avais bcp misé sur ce rythme tranquille :D
Merci de ce partage qui résonne vraiment fortement.
En la Sérénité
Soyons, tous, ensemble, et unis, les Héros des Temps Orthodols.
Jusqu'à ce que la peur elle-même craigne notre propre courage !
Avatar de l’utilisateur
Mahaujas
Confraternité I13
Confraternité I13
Messages : 2178
Inscription : 01 avr. 2019, 14:31
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Mahaujas »

Bonjour Taridaya.

Peut-être parce que vous l'avez déjà arpentée mais que vous ne vous en souvenez pas.

En Unité.

Mahaujas
Serviteur de l'Absolu pour la satisfaction de faire ce qui doit être fait selon les cinq piliers de la perfection, dans l'Amour-Force, l'Humilité-Force et la Compassion-Force, ॐ ॐ ॐ

महौजस्
Avatar de l’utilisateur
Mahaujas
Confraternité I13
Confraternité I13
Messages : 2178
Inscription : 01 avr. 2019, 14:31
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Mahaujas »

Bonjour à tous.

I.3 L'action détachée ou agir en contrôlant la folie de notre vie.

Lorsqu'il suit son Chemin-qui-a-du-cœur, le Guerrier regarde, se réjouit et rit. Du point de vue de sa personnalité mortelle, il sait qu'il ne fait que participer à une infime partie du Plan d'évolution dont il ne verra pas l'accomplissement. Sa vie se terminera bien trop tôt et son chemin restera inachevé. Il sait qu'il ne voit pas la totalité du Plan et qu'en conséquence, il marche en aveugle. Devant cette "infinitude", il sait que tout est égal, rien n'étant plus important qu'autre chose; chaque action n'est qu'un moyen d'expérimenter l'Energie qui lui donne naissance. Surtout, "il considère comme n'ayant aucune importance ce qui lui vient de l'extérieur : tristesse, difficultés, maladies, pertes; il envisage toutes ces choses comme n'étant rien et ne leur permet pas d'affecter le calme de son mental. Elle sont le résultat d'actions antérieures et doivent être supportées joyeusement quant elles surviennent. Car il sait que tout est transitoire et qu'il a le devoir de toujours rester joyeux et serein. Ces choses appartiennent à ses actions passées et il ne peut rien y changer. Il est donc inutile qu'il s'en préoccupe. Il songe plutôt à ses actes présents qui préparent les évènements de son avenir, car ceux-là, il peut les changer".

Alors il choisit un comportement détaché ou joyeux, même lors d'évènements qui semblaient tristes à celui qui vit dans une conscience ordinaire. Cela peut le faire passer pour un fou. Planter un clou dans une planche, placer des actions en Bourse, conduire son auto ou faire la vaisselle ne participe pas à l'évolution de la consciences. L'attitude de celui qui fait ces actions y participe. Le Guerrier sait que tous ses actes sont inutiles. Malgré tout, il fait comme s'il ne le savait pas, pour se prendre au jeu sans se prendre au sérieux. Alors il rit de ce qu'il fait. Voilà ce qu'on appelle la folie contrôlée du Guerrier.

Pour l'acquérir et pratiquer le détachement face à ces actions, il traque.

Le tout premier principe de l'art du traqueur réside dans le fait que le comportement humain normal relève de la routine. Toute conduite en rupture avec la routine provoque un effet inhabituel sur notre être tout entier. Traquer, c'est produire un choc. La beauté d'un paysage, d'une sculpture, d'un poème qui nous prend par surprise, ce choc de beauté, cette secousse qui brise notre perception habituelle du monde, c'est traquer.

"Un Guerrier se traque lui-même. Il se traque implacablement, avec ruse, avec patience et gentiment." Don Juan Matus

Le Guerrier se donne ce choc à lui-même en utilisant son propre comportement d'une manière implacable et rusée. Quand sa conscience s'enlise sous le poids de ses perceptions, le meilleur remède, et peut-être même le seul, consiste à se servir de l'idée de la mort pour donner ce choc du traqueur.
Nous verrons cela un peu plus loin dans l'art d'apprivoiser la mort.

Notre conscience ordinaire est attachée à ce que nous pensons. Nous pensons que nos actes et ceux de nos semblables sont importants, qu'ils sont nous-mêmes et inhérents à notre caractère immuable parce que nous avons appris à penser comme cela. Nous apprenons à penser à propos de tout.
Ensuite, nous entraînons nos yeux à regarder comme nous pensons. Nous nous piégeons. Nous nous regardons en pensant que déjà nous sommes importants. Par conséquent il faut que nous nous sentions importants.

L'art du traqueur consiste à se servir de comportements qui sont inhabituels pour son caractère, afin de sortir de ces conditionnements (on en reparlera plus tard). Le véritable défi consiste à trouver un système de comportement, conscient et inhabituel, qui ne soit ni insignifiant ni capricieux, mais qui combine la moralité et le sens de la beauté.

L'art du traqueur est applicable à toute chose, et nécessite d'acquérir quatre qualités pour l'apprendre : l'implacabilité, la ruse, la patience et la gentillesse.

L'implacabilité ne doit pas être de la dureté. La ruse ne doit pas être de la cruauté. La patience ne doit pas être de la négligence, et la gentillesse ne doit pas être de la sottise. Un Guerrier est implacable mais charmant, rusé mais agréable, patient mais actif, gentil mais impitoyable. L'énergie féminine est plus à l'aise dans cet art que l'énergie masculine, qui y semble ratoureuse, calculatrice et hypocrite.

La folie contrôlée est l'art de faire semblant d'être complètement absorbé par une action en cours (visible) si bien que personne ne peut deviner que cette action n'est pas l'action réelle, énergétique et invisible

"La folie contrôlée, n'est pas une tromperie totale mais une façon sophistiquée, artistique, d'être séparé de tout, tout en continuant à faire partie intégrante de tout". Carlos Castenada

Quand nous accédons au chemin du Guerrier, notre personnalité est déjà formée et tout ce que nous pouvons faire, c'est pratiquer la folie contrôlée et nous moquer de nous-mêmes. Car nous voyons le monde non tel qu'il est, mais tel que nous sommes, avec nos lunettes culturelles, sociales, éducationnelles, etc. Chacun a son monde. Le Guerrier traque cette vision réduite et rigide du monde pour assouplir ses structures de caractère et rendre plus fluide le passage de l'énergie. Il ne s'agit pas ici de philosophie, mais d'actions concrètes pour libérer l'énergie cristallisée en nous.
C'est en agissant qu'on apprend à agir, non en parlant.

Sortant des comportements habituels, libre de son passé (on y reviendra), le Guerrier n'a ni honneur, ni dignité, ni famille, ni nom, ni patrie. Il a seulement une vie et, dans de telles circonstances, son seul lien avec ses semblables est sa folie contrôlée. Il se convainc, il se fait croire qu'il a une action à accomplir. Sinon, il vivrait en ermite sans action manifeste sur le monde. Par conséquent, il entreprend, sue, s’essouffle comme n'importe quel homme. Mais il s'en différencie parce qu'il contrôle la folie de sa vie. Il ne se prend pas au sérieux comme l'homme ordinaire. Il sait que c'est un jeu illusoire. Rien n'étant plus important qu'autre chose, il choisit n'importe quelle action, et la réalise comme si elle lui importait vraiment. Cependant, il sait au fond de lui, qu'elle n'en a pas.

Ainsi, lorsqu'il a accompli ses actions, il se retire en paix. Que ses actions aient été, selon les hommes, bonnes ou mauvaises, réussies ou non, ne le concerne en aucune façon. Un Guerrier regarde simplement comme résultat de son action, la justesse, c'est-à-dire ce qui fait sourire l'âme, qui laisse une trace de paix derrière lui ou qui lui fait déclarer : "Elle m'a rendu un peu meilleur".

Un Guerrier choisit, par exemple, de se sentir heureux que quelque chose doit arrivé, et cependant si cela n'était pas arrivé, cela n'aurai eu aucune importance. Ça, c'est de la folie contrôlée.

Le Guerrier choisit d'en faire usage à chacun de ses actes, qui sont sincères, mais représentant simplement ceux d'un acteur. Il est heureux parce qu'il choisit de regarder les choses qui le rendent heureux. Là où le comportement ordinaire voit la difficulté ou la douleur, ses yeux saisissent le côté amusant de la vie. Ça le faire rire, passer pour un fou. Et il poursuit son Chemin-qui-a-du-cœur pour être toujours au mieux de lui-même et pouvoir toujours rire. Rire est sans importance aussi. C'est simplement un penchant naturel de l'homme.

Si rien n'est important, pourquoi un Guerrier continue-t-il à vivre ?

Il continue à vivre parce que c'est son choix et sa volonté. Il passe sa vie à la maîtriser pour qu'elle soit claire et parfaite. Il arrive un moment où il ne lui importe plus que rien ne soit important. C'est cette volonté qui contrôle la folie de sa vie, le fait vivre et agir.

Le Guerrier est un être d'action qui confronte constamment sa vision à la réalité du monde extérieur. Cela lui permet de ne pas se laisser prendre par le fanatisme. Il est capable de se dire la vérité à lui-même en fonction des résultats concrets qu'il produit dans le monde. Sa vision n'est pas un système de croyances, mais plutôt la formulation d'une volonté claire d'apporter sa contribution au monde et de le servir au meilleur de ses capacités. En mettant cette vision en action, il est confronté à la réalité des choses et peut élargir sa vision de façon à être de plus en plus efficace.

"L'action est le feu purificateur de la vision." Carlos Castenada

C'est pourquoi le Guerrier agit au lieu de parler. Ce qui l'intéresse n'est pas de prouver la vérité de sa vision, mais de servir au mieux de ses connaissances. Lorsqu'un Guerrier décide d'entreprendre quelque chose, il doit en tout premier lieu savoir pourquoi il le fait. Il s'y engage alors jusqu'au bout et il lui faut accomplir ce que cela suppose sans jamais avoir le moindre doute, sans le moindre remords. Il y a seulement le temps de décider. Peu importe la décision, rien n'est plus sérieux ni moins sérieux que n'importe quoi d'autre. Dans un monde où la mort est le chasseur, il n'y a ni grande ni petite décision. Il n'y a que des décisions prises devant notre inévitable mort. Cela va lui demander tout son courage.

Mahaujas
Serviteur de l'Absolu pour la satisfaction de faire ce qui doit être fait selon les cinq piliers de la perfection, dans l'Amour-Force, l'Humilité-Force et la Compassion-Force, ॐ ॐ ॐ

महौजस्
Avatar de l’utilisateur
Mahaujas
Confraternité I13
Confraternité I13
Messages : 2178
Inscription : 01 avr. 2019, 14:31
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Mahaujas »

Bonjour à tous.

II. Le courage

"Le courage ne consiste pas en l'absence de peur, mais en sa conquête. Nous ne serons maître de nos peurs que lorsque nous oserons passer à l'action."

"Pour le Guerrier, l'expérience d'un cœur tendre est ce qui donne naissance à l'absence de peur. La véritable absente de peur vient de la tendresse, du fait de laisser le monde entrer dans notre cœur, d'être ouvert et d'y faire face sans résistance. Sans la tendresse, la bravoure peut s'émietter comme une tasse chinoise."

L'entraînement au courage comprend cinq éléments :

1°- La Vulnérabilité. Le chemin du Guerrier n'est pas l'invulnérabilité, mais la vulnérabilité au monde, à la vie et, par là-même, à la Présence créatrice du Plan. Cela prend du courage pour aller de l'avant, pour aimer et accepter que nous puissions participer à l'évolution de la terre en devenant "une plume dans la main de l'Absolu".

2°- La communication claire de ce qui est difficile à dire pour nous. Notre conscience habituelle nous fait croire trop facilement que ce que nous ne voulons va de soi et qu'il n'est pas nécessaire de l'exprimer. Or, tout ce qui est non communiqué nous maintient séparé et engendre la disharmonie (donc nous enlève de l'énergie) à moyen ou long terme. Communiquer clairement, ce n'est pas simplement dire. C'est aussi vérifier ce que l'autre a compris en le reformulant et, si nécessaire, en corrigeant.

3°- La persévérance face à l'adversité, au rejet ou à l'échec apparent. Ces difficultés renforcent , stimulent, inspirent et régénèrent le Guerrier. Notre attitude ordinaire nous laisse déprimés, abattus, et nous fait reculer devant le défi. Un Guerrier prend tout ce qui arrive comme un défi. Une personne ordinaire le prend comme un chance ou comme un malchance. Le Guerrier, lui, prend responsabilité de sa vie (sera développé plus loin).

4°- La conscience de nos peurs et le courage de ne pas agir en fonction d'elles. Cela nous permet de ne pas laisser les peurs diriger notre vie et d'avancer, droit devant nous, avec elles, en fonction de que nous avons décidé et non pas en fonction de ce que la peur nous dicte comme conduite. "Avoir du courage, ce n'est pas avoir peur. C'est être capable d'agir malgré ces peurs, et de passer droit à travers les flammes". Pour lutter contre la peur, un Guerrier utilise ses boucliers. Qu'est ce qu'un bouclier .

C'est une protection psychologique qu'un Guerrier choisit volontairement parmi les éléments de son chemin. C'est un ou des comportements coutumiers qui lui font du bien. Ce que les gens font habituellement dans leur vie constitue leurs boucliers contre les forces environnantes. Les actions accomplies leur procurent le confort tout en leur donnant un sentiment de sécurité.

Il ne faut pas confondre "ce que les gens font" avec "le monde". Dans la conscience ordinaire, nous le faisons tous. Ce que les personnes font est sans doute important, mais seulement pour servir de bouclier. Jamais nous n'apprenons que certaines routines sont seulement des protections, et nous laissons ainsi ces habitudes dominer et écraser notre vie. Le Guerrier se traque lui-même pour sortir de ces conditionnements (on y reviendra, sauf quant il les utilise comme boucliers.

Pour cela, il adopte des attitudes, des comportements ou des actions qui lui sont familières et aisées. Il les choisit d'une façon délibérée. Chacun de ces éléments constitue un bouclier qui le protège contre les attaques des forces qu'il désire utiliser s'il n'a pas encore assez d'Intention (cette force mystérieuse dont parlerons plus loin). Sinon, l'Intention le protège. Les activités de la vie quotidienne peuvent empêcher notre propres esprit de subir les rigueurs effrayantes d'une rencontre avec des forces trop puissantes. Être en colère, avoir froid, s'endormir, regarder la télévision, manger à l'excès, rire ou pleurer, sont des boucliers pour le commun des gens et peuvent aussi aider un Guerrier, s'il en est conscient.

Un Guerrier rencontre des contraintes inexplicables et inflexibles parce que psychologiquement il les recherche. Par conséquent, il est toujours prêt à voir surgir une force devant ses yeux, à n'importe quel moment. Un Guerrier a le devoir de protéger sa vie. Dans ce but, et pendant un certain temps, il choisit un certain nombre de "recettes" dont il peut faire usage pour éloigner ses pensées de frayeurs et devenir solide. Ces comportements, actions, pensées, etc., sont des éléments de son Chemin-qui-a-du-cœur. Quand, à un moment donné, il connaît trop ces énergies, ses vieux boucliers ne lui suffisent plus. Ils doivent être remplacés par l'Intention (on y reviendra).

5°- Une forte volonté de découvrir l'inconnu. D'abord en nous-mêmes, puis chez les autres et dans la Création, en ayant confiance dans notre sens intérieur des choses. Cela prend du courage pour entrer en contact avec quelque chose que l'on ne connaît pas, et c'est pourtant notre seule façon d'apprendre.

Mahaujas
Serviteur de l'Absolu pour la satisfaction de faire ce qui doit être fait selon les cinq piliers de la perfection, dans l'Amour-Force, l'Humilité-Force et la Compassion-Force, ॐ ॐ ॐ

महौजस्
Avatar de l’utilisateur
Dharmin
Confraternité I
Confraternité I
Messages : 1160
Inscription : 25 avr. 2019, 18:19
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Dharmin »

Merci Mahaujas pour cette thématique, qui prête à une intense réflexion! :)
"Une vision sans action n'est qu'un rêve;
Une action sans vision est une corvée;
Une vision en action, c'est l'espoir des mondes "
Je vais me permettre de reprendre cette citation, une vraie perle qui va en inspirer plus d'un. Est-ce de vous ? ...pour rendre à César ce qui lui appartient! :mrgreen:

:)
L'UNicité dans l'UNité
Code de la Noblesse Othodole - Article 94 :
Le combat sur toi-même sera ta raison de vivre et la quête que tu mèneras sans relâche afin de parvenir à terrasser au quotidien en toi le lierre grimpant des mauvais penchants, et te rendre ainsi victorieux de toi-même, vainquant par ce fait les obstacles qui se dresseront devant toi.
Avatar de l’utilisateur
Varttikendra
Confraternité I
Confraternité I
Messages : 1282
Inscription : 01 avr. 2019, 15:06
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Varttikendra »

Bonjour à Tous,

Merci Mahaujas, Intéressant :)
" Vincit Qui Se Vincit, Ardet Nec Consumitur "
Avatar de l’utilisateur
Mahaujas
Confraternité I13
Confraternité I13
Messages : 2178
Inscription : 01 avr. 2019, 14:31
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Mahaujas »

Bonjour Dharmin.

Non, ce n'est pas de moi.

Mahaujas
Serviteur de l'Absolu pour la satisfaction de faire ce qui doit être fait selon les cinq piliers de la perfection, dans l'Amour-Force, l'Humilité-Force et la Compassion-Force, ॐ ॐ ॐ

महौजस्

Répondre