La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Toutes les questions relatives à la situation postérieure au basculement sont traitées ici dans la mesure des possibilités.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Mahaujas
Confraternité I13
Confraternité I13
Messages : 2084
Inscription : 01 avr. 2019, 14:31
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Mahaujas » 12 sept. 2020, 14:20

Bonjour à tous.

III. Passion dans le respect

La troisième grande qualité du Guerrier est la passion. Il vit intensément, sans réserve, avec tout son cœur, comme s'il devait mourir à chaque instant.
En se levant chaque matin, il remercie en se disant : "Seigneur, quelle belle journée aujourd'hui pour mourir, mais que ta volonté soit faite. Aujourd'hui est un jour nouveau, un jour plein de réalisations où les succès se suivent et les prodiges se succèdent".
Cela lui rappelle son implication à 100 % dans ce qu'il fait. Entre "normalement" et "passionnément", il y a une énorme différence. Celle de la "dédication". Se dédier, c'est avoir la volonté de se donner totalement à ce que l'on fait pour servir dans le monde. C'est un engagement sans désistement possible.
"Dédication"

Jusqu'au moment où l'on décide de se dédier totalement, il y a encore de l'hésitation, des chances de reculer et toujours de l’inefficacité.
Concernant tous les actes d'initiative et de création, il y a une vérité élémentaire, et l'ignorance de cette vérité détruit les innombrables idées et les plans les plus splendides.
Ce n'est qu'au moment où l'on se dédie définitivement que la Providence, elle aussi fait un pas.
Toutes sortes de choses arrivent pour que l'on se sente supporté, choses qui ne seraient jamais arrivées autrement. Un courant d'évènements découlant de ce moment de décision travaille en notre faveur et déclenche toutes sortes d'incidents imprévus, de rencontres et d’assistance matérielle que l'on n'aurait jamais pensé être possibles.
"Tout ce que tu peux faire, ou rêver que tu peux faire, commence-le. L'audace du génie, de pouvoir et de la magie en soi."

GOETHE
Les enfants vivent avec passion. Le Guerrier a su garder cette passion et la mettre au service de sa vision. Et il rit. Il rit souvent parce qu'il aime rire, cependant tout ce qu'il dit est terriblement sérieux. Le bien-être constitue une condition qu'il cultive, un achèvement qu'il poursuite volontairement. Ordinairement, nous insistons souvent sur les sensations de désordre, de malaise et de confusion. Nous fournissons un effort énorme pour nous rendre misérables, sans jamais nous rendre compte que le même effort pourrait servir à nous rendre forts et entiers. L'astuce réside dans ce sur quoi on insiste.

Un Guerrier peut aussi pleurer. Nos yeux regardent pour que nous puissions rire, pleurer, nous réjouir, être tristes ou heureux. Celui qui n'aime pas être triste et se retrouve témoin de quelque chose qui ordinairement l'attriste, change son point de vue, l'orientation de sa pensée.

La passion juste est tempérée par le respect, et respecter n'est possible qu'avec l'attention. "Un Guerrier aime et il me montre à chaque instant en utilisant son monde avec frugalité et tendresse, peu importe ce qu'est ce monde, choses, animaux, gens ou pouvoir (énergie). Il traite tout avec une attention respectueuse, il ne piétine rien, à moins d'y être obligé.Il est intimement en rapport avec son monde. Cependant il demeure inaccessible (non manipulable) à ce monde même parce qu'il ne le déforme pas en le pressant par des actions ou un Amour conditionnel. Il capte le monde un tout petit peu, y reste aussi longtemps qu'il en sent le besoin et s'en va rapidement en laissant à peine la trace de son passage."

Le respect, c'est donner aux autres d'abord ce qu'il veulent, ce qu'ils peuvent recevoir. C'est réchauffer au lieu de brûler. Alors peut-être certains voudront un peu plus de ce que le Guerrier peut leur offrir. Un Guerrier est satisfait d'enseigner à travers ce qu'il fait, en attendant que quelqu'un, dans son monde, demande davantage. Cette attitude à la fois passionnée, respectueuse et attentive est le secret du bonheur, que cette fable résume :

Un certain négociant envoya un jour son fils apprendre le secret du bonheur auprès du plus sage de tous les hommes qui vivait retiré dans une île enchantée. Le jeune garçon prit sa barque à voile et navigua pendant quarante jours contre vents et marées. Un matin, il arriva en vue d'une île escarpée et luxuriante, avec un beau château au sommet de la montagne insulaire.

Au lieu d'y trouver un saint homme recueilli, notre héros entra dans une salle où se déployait une activité intense : des marchands entraient et sortaient, des gens bavardaient dans un coin, un petit orchestre jouait de douces mélodies et il y avait une table chargée de mets les plus délicieux de cette région du monde. Le sage parlait avec les uns et les autres et le jeune homme dut patienter deux heures avant que ne vînt son tour.

Le sage écouta attentivement le jeune homme lui expliquer le motif de sa visite, mais lui dit qu'il n'avait pas le temps de lui révéler le secret du bonheur. Il lui suggéra de faire une visite du palais et de revenir ensuite.

"Cependant, je veux vous demander une faveur", ajouta le sage en remettant au jeune homme une petite cuillère, dans laquelle il versa deux gouttes d'huile : "Tout au long de votre promenade, tenez cette cuillère à la main, en faisant en sorte de ne pas renverser l'huile".

Le jeune homme commença à monter et descendre les nombreux escaliers du palais, sans quitter des yeux sa cuillère. Au bout de deux heures il revint voir le sage.

"Alors demanda ce dernier, avez-vous vu les tapisseries de Perse de ma salle à manger ? Et le parc que le maître jardinier a mis dix ans à créer ? Avez vous remarqué les beaux parchemins de ma bibliothèque ?"

Le jeune homme, confus, dut avouer qu'il n'avait rien vu du tout. Son seul souci avait été de s'acquitter de son service et de ne point renverser les gouttes d'huile que le sage lui avait confiées.
"Et bien ! Retournes faire connaissance avec les merveilles de mon univers, lui dit le sage. On ne peut pas se fier à un homme si l'on ne connaît pas la maison où il habite."

Plus rassuré maintenant, le jeune homme pris la cuillère et retourna se promener dans le palais en prêtant attention, cette fois, à toutes les beautés accrochées aux murs et aux plafonds. Il vit aussi les jardins, la vue magnifique sur l'océan, la délicatesse des fleurs de ce lieu enchanteur. Tout avait une place harmonieuse et semblait mettre les autres éléments en valeur. De retour auprès du sage, il relata de façon détaillée tout ce qu'il avait vu.

"Mais où sont les deux gouttes d'huile que je t'avais confiées ?" demanda le sage.

Le jeune homme, regardant alors la cuillère, constata avec stupeur qu'il les avait renversées.

"Eh bien! dit alors le sage des sages, c'est là le seul conseil que j'aie à te donner : Le secret du bonheur est de regarder toutes les merveilles du monde, mais sans jamais oublier les deux gouttes d'huile dans notre cuillère."

Quoi que nous fassions ou vivions, nous pouvons le faire avec joie et concentration, comme nous le raconte cette fable. C'est cette tension entre deux processus simultanés qui crée la joie paisible. Le regard intérieur intensifie la conscience pour nous concentrer exactement sur ce que nous voulons; l'abandon, le lâcher-prise, nous permet de nous libérer de toute pensée naissante. Voilà la vraie méditation du Guerrier qui se passe naturellement tout au long de la journée.

Vivre à 100 % l'instant présent, avec attention et abandon est la bonheur du guerrier. Il ne laisse rien ni personne, surtout pas ses pensées, le tirer hors du présent. Cette autre fable nous en donne un exemple :

Un vieux moine, accompagné d'un plus jeune retournent dans leur monastère. Ils doivent traverser un cours d'eau, et y trouvent une jeune femme fort embarrassée. Comprenant la situation, le vieux moine la prit dans ses bras robustes et la porta sur l'autre rive. Elle lui sourit, agrippée à son cou, jusqu'au moment où il la posa courtoisement sur le sol. Elle le remercia, puis les deux moines poursuivirent leur route en silence. A l'approche des portes du monastère, le jeune moine ne parvint plus à se contenir . "Je vais être obligé d'en parler à notre supérieur ! Comment as-tu pu porter cette belle femme dans tes bras ? La règle nous interdit de toucher les femmes. Un tel comportement est intolérable de la part d'un moine ! "

Le vieux moine regarda son compagnon et répondit : "C'est vrai, j'ai porté cette femme au ruisseau et je l'ai laissée là-bas. Mais toi, ne la porterais-tu pas encore avec toi ? "

Pratiquer cette passion respectueuse de la vie en ne laissant pas nos pensées nous extraire du présent demande une discipline de chaque instant. C'est la quatrième qualité du Guerrier.

Mahaujas
Serviteur de l'Absolu pour la satisfaction de faire ce qui doit être fait selon les cinq piliers de la perfection, dans l'Amour-Force, l'Humilité-Force et la Compassion-Force, ॐ ॐ ॐ

महौजस्

Sthirata
Confraternité I
Confraternité I
Messages : 100
Inscription : 01 avr. 2019, 18:07
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Sthirata » 12 sept. 2020, 15:50

OM Cher frère,

Merci pour ces partages instructifs.

En unité

Avatar de l’utilisateur
Mahaujas
Confraternité I13
Confraternité I13
Messages : 2084
Inscription : 01 avr. 2019, 14:31
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Mahaujas » 13 sept. 2020, 12:46

Bonjour à tous.

IV. La discipline

Le but de la vie du Guerrier est de manifester le meilleur de lui-même : avoir une discipline lui permet d'atteindre ce but. La vraie discipline n'a rien à voir avec la notion d'obligation ou d'autorité. C'est au contraire une source ce liberté. Elle provient de la capacité de vivre intensément, d'une connaissance et d'une sagesse intérieure apportant une perception plus juste des choses. Le Guerrier n'est plus paralysé en pensant à tout ce qu'il doit faire. Il le fait. Cela demande de la vigilance, de la détermination et de la volonté. La discipline est une alliée puissante et indispensable pour réaliser une service efficace à travers notre Chemin-qui-a-du-cœur. Elle comprend quatre éléments.

IV.1 La non-disponibilité ou centrage

Être discipliné, c'est être aligné intérieurement sur ce que l'on veut et avoir la force de garder cet alignement malgré les multiples sollicitations du monde ordinaire.Pour le Guerrier, la discipline devient tout simplement un style de vie agréable. Elle implique un désir constant de ne pas être disponible à n'importe quel petit moi intérieur qui peut émerger n'importe quand. Cela demande de savoir resté centré dans l'Intention du Soi, quelque soient les circonstances.

L'ego du Guerrier intérieur, dans toutes ses manifestations inférieures (critiques, destruction, victimité, séparativité, insécurité, peur, orgueil, blâme, jugement, etc ...), doit être discipliné. Cette maîtrise permet que sa vie personnelle, autant que sa vie de service, fonctionnent efficacement et harmonieusement.

Avec le monde extérieur, n'être pas disponible signifie que le Guerrier évite délibérément de se fatiguer lui-même et de fatiguer les autres. L'analogie pour imager cela est celle d'un homme qui se retire du milieu d'une route encombrée. Il doit s'arracher avec force de la circulation car le trafic (inférieur et extérieur) est hypnotisant.

Un Guerrier ne se laisse jamais aller à rien, pas même à sa mort. Il n'est jamais un partenaire passif, un simple exécutant. Il n'est pas disponible et, si jamais il s'engage dans quelque chose, il reste parfaitement conscient de ce qu'il fait. Avant de prendre une décision, le Guerrier pense et s'inquiète. Mais une fois qu'elle est prise, il se libère des pensées et inquiétudes, car ensuite il aura des millions d'autres décisions à prendre.

"Un chasseur sait qu'il attirera toujours du gibier dans ses pièges, par conséquent il ne se soucie de rien. Se faire du souci c'est devenir accessible. Une fois que tu es inquiet, tu t'accroches à n'importe quoi de manière désespérée. Une fois que tu t'accroches, tu t'épuises et tu épuiseras inévitablement ce à quoi tu t'accroches."

Mahaujas
Serviteur de l'Absolu pour la satisfaction de faire ce qui doit être fait selon les cinq piliers de la perfection, dans l'Amour-Force, l'Humilité-Force et la Compassion-Force, ॐ ॐ ॐ

महौजस्

Avatar de l’utilisateur
Dharmin
Confraternité I
Confraternité I
Messages : 1093
Inscription : 25 avr. 2019, 18:19
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Dharmin » 13 sept. 2020, 13:55

Bonjour Mahaujas,
un désir constant de ne pas être disponible à n'importe quel petit moi intérieur qui peut émerger n'importe quand
Cette notion de disponibilité à ce que l'on veut vraiment résonne énormément.
Une chose que j'ai trouvé intéressante dans mon parcours et pour tous ceux qui sont animés par un fort besoin de "faire plaisir" ou pour qui "dire non" n'est pas simple, c'est de s'assurer "d'être disponible vraiment" et non "à disposition", (cela pour les sollicitations extérieures comme internes). Il ne s'agit pas de faire de la sémantique, la différence dans la posture et l'énergie émise est très différente et de fait n'aboutit pas à la même situation.

Encore merci pour ces sources de réflexion,
:)
L'UNicité dans l'UNité
Code de la Noblesse Othodole - Article 94 :
Le combat sur toi-même sera ta raison de vivre et la quête que tu mèneras sans relâche afin de parvenir à terrasser au quotidien en toi le lierre grimpant des mauvais penchants, et te rendre ainsi victorieux de toi-même, vainquant par ce fait les obstacles qui se dresseront devant toi.

Avatar de l’utilisateur
Mahaujas
Confraternité I13
Confraternité I13
Messages : 2084
Inscription : 01 avr. 2019, 14:31
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Mahaujas » 14 sept. 2020, 19:56

Bonjour à tous.

IV. 2 Le "faire stratégique"

Avec la discipline, un Guerrier mène une vie stratégique. Le plus gros piège est de faire quelque chose pour passer le temps. Lorsqu'un Guerrier décide d'entreprendre une action, il s'y engage jusqu'au bout, et il prend la pleine responsabilité de ses actes. Peu importe ce qu'il fait, il sait en tout premier lieu pourquoi il le fait, et ensuite il accomplit ce que cela suppose sans jamais avoir le moindre doute, le moindre remords. Dans ce sens, travailler pour quelqu'un, s'engager pour une cause, c'est prendre la responsabilité des décisions d'un autre, c'est être prêt pour mourir pour elles. C'est ce que faisait un samouraï en choisissant son Daïmio, le maître qu'il allait servir et pour lequel il allait peut être donner sa vie.

Un Guerrier peut aller où il veut et tout faire, mais il vit sa vie stratégiquement. Il n'ira pas à une fête ou dans un bar si sa stratégie ne l'exige pas. Cela signifie qu'il exerce une parfaite maîtrise sur lui-même et qu'il est en mesure d'accomplir tous les actes qu'il veut accomplir.

Sa vie est un continuel exercice de stratégie. Il ne cherche pas à découvrir le sens de la vie. Il n'a que faire du sens des choses. S'il ne peut éviter un accident, il trouve le moyen de palier aux conséquences ou de les combattre. Il ne reste pas à réfléchir sur leur sens. En revanche, il s'arrête, regarde en arrière pour reconsidérer sa démarche et la rendre plus impeccable si nécessaire. C'est son moyen pour consolider ses gains.

Il agit comme s'il savait ce qu'il fallait faire alors qu'en réalité il n'en sait rien.Cela ne l'empêche pas de prendre la responsabilité du plus insignifiant de ses actes. L'homme ordinaire agit selon ses pensées. Le Guerrier intérieur laisse venir les choses à lui, sans y penser, et il agit.

Avec ses semblables, il suit aussi le "faire stratégique", et dans ce "faire" il n'y a ni victoires ni défaites. En termes de "faire", il n'y a que des actions, des actions implacables. L'implacabilité est le contraire de l'apitoiement sur soi-même. Des synonymes seraient "certitude" et "fermeté".

Un Guerrier se tient constamment en garde contre la grossièreté du comportement humain. Un Guerrier est magique et implacable. C'est un non-conformiste aux goûts et aux manières extrêmement raffinés. Sa tâche mondaine consiste à aiguiser, mais aussi à camoufler, ses piquants pour que nul ne puisse soupçonner son implacabilité. Il semble s'adapter à son entourage mais ne perd jamais de vue son objectif ultime : manifester sa part du Plan d'évolution.

"Pour un Guerrier, l'implacabilité n'est pas la cruauté. L'implacabilité est le contraire du l'apitoiement sur soi-même et de la suffisance. L'implacabilité est la sobriété." DON JUAN MATUS

Un Guerrier choisit la compagnie ou l'affection de personnes ou de guerriers dédiés au Plan, comme lui.

Le "faire" stratégique implique que l'on n'est pas à la merci des gens. Pour cela il faut avoir une intention précise à la base de chaque action. Une stratégie implique un but. Le Guerrier n'est jamais disponible et réduit au minimum les chances de l'imprévisibilité.

"Les accidents sont, la plupart du temps, des évènements très faciles à éviter, sauf pour les imbéciles qui vivent à la va-vite". CARLOS CASTENADA

Du point de vue stratégique, son choix est toujours le meilleur, même si, pour l'homme ordinaire, c'est une erreur. Ainsi, il accomplit tout ce qu'il doit faire avec plaisir et avec une compétence sûre.

Il oublie ce qui n'appartient pas à sa stratégie. Pour cela, il utilise sa volonté et sa patience. Il n'a rien d'autre et avec elles il construit ce qu'il veut.

Mahaujas
Serviteur de l'Absolu pour la satisfaction de faire ce qui doit être fait selon les cinq piliers de la perfection, dans l'Amour-Force, l'Humilité-Force et la Compassion-Force, ॐ ॐ ॐ

महौजस्

Avatar de l’utilisateur
Mahaujas
Confraternité I13
Confraternité I13
Messages : 2084
Inscription : 01 avr. 2019, 14:31
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Mahaujas » 16 sept. 2020, 18:11

Bonjour à tous.

IV.3 L'impeccabilité

Aucun de nous ne résout rien. Seule notre inconscience et notre arrogance nous le font croire. C'est la Présence créatrice, Source du Plan d'évolution, qui le résout ou non à notre place en nous utilisant. C'est pourquoi l'impeccabilité est tout ce qui compte. Il s'agit de devenir une plume impeccable dans la main de la Création. Un Guerrier vit une vie impeccable et cela semble appeler la solution.

L'impeccabilité n'est pas la moralité. Ce n'est que la meilleure utilisation de notre niveau d'énergie. Naturellement, elle exige de la frugalité, du sérieux, de la simplicité, de l’innocence; elle exige par dessus-tout l'absence d'auto-admiration ou auto-contemplation (on en reparlera).

L'impeccabilité, c'est faire ce qui est à faire à 100 %, en donnant le meilleur de nous-mêmes, et pas moins, dans tout ce que nous entreprenons. Les excuses n'ont aucun sens : "Qui veut faire quelque chose trouve un moyen, qui ne veut rien faire trouve des excuses."

Être impeccable, c'est agir avec un standard d'excellence, d'intégrité. C'est un refus d'agir d'une autre façon qu'à 100 %. Il ne s'agit pas de perfectionnisme. Pour le Guerrier, ce qui compte, c'est l'attitude avec laquelle il réalise les choses et non le résultat en lui-même. Le perfectionnisme implique que tout doit être parfait. Or, qui décide ce qui est parfait ? C'est un simple jugement. Un Guerrier ne juge pas : il agit.
Naturellement, il fera des erreurs en jouant à 100 %. Et les erreurs sont correctes. Seuls ceux qui ne font rien ne feront pas d'erreur. Être impeccable ne signifie donc pas être parfait. C'est faire tout ce que nous faisons au maximum de nos connaissances et capacités.

Mahaujas
Serviteur de l'Absolu pour la satisfaction de faire ce qui doit être fait selon les cinq piliers de la perfection, dans l'Amour-Force, l'Humilité-Force et la Compassion-Force, ॐ ॐ ॐ

महौजस्

Avatar de l’utilisateur
Mahaujas
Confraternité I13
Confraternité I13
Messages : 2084
Inscription : 01 avr. 2019, 14:31
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Mahaujas » 17 sept. 2020, 17:50

Bonjour à tous.

IV.4 L'esprit de combat

L'esprit d'un Guerrier n'est pas poussé à l'indulgence et à la complaisance, pas plus qu'il n'est dirigé vers la victoire ou la défaite. Il est destiné uniquement au combat et pour lui, chaque combat est sa dernière bataille terrestre. Par conséquent, l'issue n'a pas d'importance. Son esprit est libre et pur. Alors pendant qu'il poursuit sa bataille, parce qu'il sait que sa volonté est impeccable, il rit et rit sans cesse.

Même s'ils se placent dans un contexte d'action extérieur souvent banal, ses combats sont intérieurs, avec une partie de lui-même qui a peur.
Exemple :

1- MIse en situation : Dans un supermarché, vous découvrez vos céréales préférées sur deux étagères différentes, à des prix différant de 50 cents. Vous choisisez évidemment la boîte la moins chère. Arrivé à la caisse, il y a une file d'attente. Cela vous irrite quand vous êtes pressé mais ce jour-là, vous avez en vous assez de pouvoir personnel et vous choisissez de prendre votre temps. Vous découvrez alors une petite affiche : "Politique d'exactitude des prix ... Si la caisse affiche un prix différent de celui de la tablette, vous emportez gratuitement le produit ..." Arrive votre tour et par curiosité vous regardez l'afficheur de la caisse quand passe la boîte de céréales : le prix le plus haut apparaît !

2- Le combat: Votre dialogue intérieur commence à toute vitesse : "Zut ! Qu'est-ce que je fais ? Je ne dis rien, pour 50 cents, ça ne vaut pas la peine de discuter. Peut-être est-ce moi qui me suis trompé. J'ai dû mal regarder. C'est n'est peut-être pas le même produit. Oui, mais alors il n'était pas à la bonne place, car il y avait bien marqué un prix plus bas sous celui que j'ai pris !"

Tout cela se passe en quelques secondes avant d'entendre la voix de la caissière : "Ça vous fait un total de ...." "Mais j'ai vu la caisse afficher un prix supérieur pour les céréales alors que le produit est marqué à 50 cents plus bas sur la tablette."
Un commis va voir. La ligne d'attente augmente, la pression monte. Le commis revient. Il ne voit pas deux endroits avec le même produit.

Nouveau dialogue intérieur : "Je laisse tomber. Non ! Je ne suis pas fou, il y avait bien deux tablettes. Vous retournez avec le commis qui découvre les deux tablettes, s'excuse, et la caissière vous dit : "Bien, nous allons vous compter le prix le plus bas".

3- Jouer à 100 % : "La politique affichée du magasin est de donner gratuitement l'article". La caissière s'informe : "Seulement si le ticket est enregistré, monsieur."

Aller jusqu'au bout impeccablement : "Ce n'est pas ce qui est inscrit." "Vous avez raison. Je vais enlever le prix de cet article." Fin du combat.

Nous n'avons pas besoin de champ de bataille grandiose. C'est en faisant face à nos peurs quotidiennes (ici de déranger, de se tromper, etc.) et aux épreuves de la vie que nous les transformons et en extrayons de l'énergie spécifique cristallisée.
Car pour capter une force, il faut s'opposer à elle et la capturer au vrai sens du terme.

Votre épicerie aujourd'hui n'a pas été un évènement ordinaire. Vous l'avez transformé en combat, vous avez agi, sans agression mais jusqu'au bout, avec courage et impeccabilité. Peu importe le résultat. Car, même si un facteur inconnu avait modifié le résultat en vous faisant payer le prix le plus élevè, un tel combat vous donne de la force, du pouvoir personnel.

Un Guerrier est impeccable s'il a confiance en son pouvoir personnel, qu'il soit insignifiant ou considérable.

Mahaujas
Serviteur de l'Absolu pour la satisfaction de faire ce qui doit être fait selon les cinq piliers de la perfection, dans l'Amour-Force, l'Humilité-Force et la Compassion-Force, ॐ ॐ ॐ

महौजस्

Avatar de l’utilisateur
Mahaujas
Confraternité I13
Confraternité I13
Messages : 2084
Inscription : 01 avr. 2019, 14:31
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Mahaujas » 18 sept. 2020, 18:08

Bonjour à tous.

V. Le pouvoir personnel

Pour éviter toute confusion ici, faisons d'entrée une distinction claire entre le pouvoir utilisé par l'ego à des fins personnelles et le pouvoir utilisé par le Soi au niveau de l'actualisation. La pyramide de Maslow ci-dessous va nous y aider. Le Guerrier intérieur utilise son pouvoir à des fins de service, d'actualisation. Bien sûr, il l'utilisera pour avoir ce dont il a besoin, (survie, sécurité, valorisation, relation) mais il joue plus grand (harmonisation de la Planète) : il met le pouvoir qu'il canalise au service des autres, de l'humanité. L'état de conscience habituel utilise le peu de pouvoir que nous avons à des fins égoïstes de domination, de manipulation (relation) ou encore pour se sécuriser (survie, sécurité), se prouver quelque chose, pour le plaisir, pour recevoir l'approbation des autres (valorisation).

pyramide de Maslow.png

Lorsqu'un besoin est comblé en grande partie, nous passons au suivant.
Le pouvoir personnel que chasse le Guerrier se manifeste sous forme d'énergie, de chance, d'aubaines ou de coïncidences. Quelles que soit la forme "nous pouvons la représenter par un petit bâton qui surgirait devant nous pour nous inviter à l'arracher. En général, nous sommes trop affairés ou trop occupés, ou simplement trop stupides et trop paresseux, pour nous rendre compte qu'il s'agit de notre centimètre cube de chance". Au contraire, un Guerrier reste toujours vigilant et prêt. Il a alors l'élan et l'initiative nécessaires pour le saisir.

Le pouvoir qui se manifeste alors dépasse notre compréhension : Au début, cette manifestation est quelque chose d'incroyable, d'inaccessible; il est même difficile d'y penser. On ne peut pas le posséder ou même on ne peut vraiment se rendre compte qu'il existe. Malgré tout on sait qu'il y a quelque chose, une énergie que l'on n'avait pas connue auparavant, comme des coïncidences de plus en plus extraordinaires. Il est impossible de dire comment il survient ou ce qu'il est réellement. Ce n'est rien et pourtant, devant nos propres yeux, il fait surgir des merveilles. Le pouvoir est quelque chose en nous-mêmes, quelque chose qui contrôle nos actes et cependant nous obéit. C'est l'intention (on en reparlera) qui se manifeste à travers le Guerrier.

Sept éléments permettent de cultiver le terrain où le pouvoir grandit (à suivre). :)

Mahaujas
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Serviteur de l'Absolu pour la satisfaction de faire ce qui doit être fait selon les cinq piliers de la perfection, dans l'Amour-Force, l'Humilité-Force et la Compassion-Force, ॐ ॐ ॐ

महौजस्

Avatar de l’utilisateur
Mahaujas
Confraternité I13
Confraternité I13
Messages : 2084
Inscription : 01 avr. 2019, 14:31
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Mahaujas » 20 sept. 2020, 13:48

Bonjour à tous.

V.1 La responsabilité

Le Guerrier se reconnaît comme créateur de son univers et de sa vie. Il n'est pas victime de quoi que ce soit ou de qui que ce soit. Il ne blâme ni ne juge. Il expérimente tout ce qui se présente comme un défi ou une occasion pour apprendre et évoluer. Il reconnaît que toute situation est parfaite pour réaliser le Plan d'évolution personnel et collectif. II sait que tout ce qui lui arrive est le résultat de ses pensées, de ses actes. Il en est la source. Ce point de vue lui donne une position de pouvoir, et non la position de victime, "bénédiction/malédiction" ou "chance/malchance" de la personne ordinaire. Si des évènements ne font pas son affaire, il regarde à l'intérieur de lui ce qui a pu créer cela, et il agit en conséquence. Il se rappelle sans cesse :

"Ce n'est pas ce qui arrive qui détermine ma vie, mais ce que je décide de faire avec ce qui m'arrive".

Celui qui a du pouvoir personnel voit tout comme une opportunité pour apprendre et grandir, même s'il ne comprend pas pourquoi il a attiré ces circonstances dans sa vie.

A celui qui n'accepte pas cette position et qui reste "victime"' de lui-même, tout pouvoir est retiré. La maîtrise de notre vie n'arrive que si nous nous sentons créateur. C'est parfois un point de vue qui est difficile à prendre. Le Guerrier l'expérimente, le travaille à chaque instant et le partage. Car c'est un des paradigmes les plus importants qu'un être humain puisse découvrir maintenant en ce qui concerne son évolution (pour approfondir cette notion essentielle au pouvoir personnel).

Mahaujas
Serviteur de l'Absolu pour la satisfaction de faire ce qui doit être fait selon les cinq piliers de la perfection, dans l'Amour-Force, l'Humilité-Force et la Compassion-Force, ॐ ॐ ॐ

महौजस्

Avatar de l’utilisateur
Mahaujas
Confraternité I13
Confraternité I13
Messages : 2084
Inscription : 01 avr. 2019, 14:31
Re: La voie du guerrier intérieur : la voie de l'action impeccable.

Message par Mahaujas » 21 sept. 2020, 16:33

Bonjour à tous.

V.2 Non jugement et estime de soi

Par ce deuxième élément, le Guerrier intérieur reconnaît librement et sereinement ses limites présentes. Il a la certitude de posséder le potentiel nécessaire pour accomplir ce qu'il choisit de faire dans sa vie s'il joue à 100 %. C'est n'est pas de la vanité. C'est une acceptation totale de ce qu'il est, avec ses forces et ses faiblesses, indépendamment du jugement ou de l'approbation des autres. Jugement ou approbation engendrent orgueil et vanité. Paradoxalement, la confiance en soi vient d'une grande humilité.

Un Guerrier ne donne pas d'importance aux résultats de ses actions. donc à l'estime de soi portant sur son agir. Il joue à 100% et sait que le résultat ne lui appartient pas : il ne dépend pas que de sa volonté mais du Plan d'évolution dont il ne perçoit qu'une petite parcelle à travers l'Intention qui le guide.

Ce n'est pas l'action qui lui procure l'estime de lui-même, mais l'attitude impeccable avec laquelle il accomplit cette action. Cela lui apporte l'estime de soi à l'égard de son être, ou estime du Soi.

Mahaujas
Serviteur de l'Absolu pour la satisfaction de faire ce qui doit être fait selon les cinq piliers de la perfection, dans l'Amour-Force, l'Humilité-Force et la Compassion-Force, ॐ ॐ ॐ

महौजस्


Répondre